Après avoir quitté Salt Lake City et les Etats-Unis début novembre (un article de fin de chapitre « américain » arrivera bientôt), nous sommes rentrés en France pour profiter de nos familles et amis avant un nouveau départ mais cette fois-ci, de l’autre côté du globe, en Australie.

Un nouvelle vie…

En effet, j’ai signé un nouveau contrat avec Amer Sports et c’est donc à Melbourne que nous passerons les deux prochaines années ! Nous avons évidemment beaucoup discuté l’automne dernier avec Sarah, pesé les pour et les contre, lu beaucoup d’articles et de blogs sur l’Australie et Melbourne en particulier avant de prendre la décision de continuer notre vie à l’étranger. Notre expérience américaine ayant été si enrichissante, ce nouveau projet nous a semblé tout aussi alléchant bien que la famille et les amis vont nous manquer, c’est certain.

Voilà presque 3 semaines que je suis arrivé ici à Melbourne et mes premières impressions sont super bonnes. Je ne vais pas vous dire que je me sens déjà chez moi mais en tout je suis très content de ces premiers jours et j’ai comme l’impression que ça va beaucoup plaire à Sarah qui arrive demain !

…un nouveau départ

Qui dit « nouvelle vie » dit nouvelle installation, nouveaux visas, nouveau déménagement, nouvelle banque, assurance, voiture, nouveau travail, nouveaux amis, nouvelle culture, nouvel accent et j’en passe ! Tout ça pour dire qu’il va falloir quelques semaines (voir quelques mois) avant d’être vraiment « settle down » comme on dit. Mais cela fait parti des règles du jeu lorsque vous décidez de partir si loin. Et puis, c’est un moment de découverte intéressant où il faut se renseigner, lire, échanger pour comprendre ce nouveau cadre.

Tout cela pour vous dire que je suis toujours dans l’attente de nos visas officiels qui me permettra de déclencher mon contrat de travail local, d’ouvrir un compte en banque, de chercher une logement, de trouver un voiture… La procédure a pris plus de temps que prévu. Je suis tout de même autorisé à travailler étant encore sous contrat français. Bref, tout cela devrait se débloquer dans les semaines à venir.

En attendant Sarah

Je suis donc arrivé à Melbourne, ce vendredi 4 janvier 2019 après 24h de voyage qui se sont plutôt bien passées. J’ai comme même eu le droit a une belle surprise à Charles de Gaulle lorsque la compagnie Emirates m’a demandée 750 euros pour excédant de bagages… En effet, j’ai appris seulement le jour même leur règlement : 50 euros le kilo supplémentaire ! Bref, j’avais un vélo 🙂

Un premier vol de 6h30 jusqu’à Dubai puis un second de 13h vous fait réaliser que vous allez habiter à l’autre bout du monde, « Down-Under ». Ne cherchez pas à comprendre quelle heure il est en France ou à Salt Lake ou bien combien de temps il vous faut dormir pour récupérer ; mettez vous directement à l’heure local et vivez au mieux ces premiers jours d’adaptation sans trop y penser. C’est ma technique et ça marche !

J’avais un Airbnb qui m’attendant dans le CBD (« Central Business District » pour dire centre ville ou centre des affaires) à quelques mètres du fameux Queen Victoria Market, le plus grand marché en plein de l’hémisphère sud, rien que ça ! C’est la première chose que j’ai faite samedi matin – enfin… après avoir été dans un magasin de vélo mettre mon bolide à jour, Et quelle belle première surprise ; bien que très touristique, ce fut un régale de m’y balader et d’observer les produits, les commerçants, les locaux comme les touristes.

Et puis, je me suis baladé dans le nord du CBD et ai vite réalisé qu’il était majoritairement fréquenté par une population asiatique, en majorité chinoise, plutôt jeune, étudiante et apparement aisée. Après avoir enquêté, bien que l’immigration asiatique (et chinoise) remonte à l’époque de la ruée de vers l’or (1855), une nouvelle génération vient désormais ici pour étudier.

Il faut savoir que Melbourne est un véritable melting-pot, le reflet de son histoire et le résultat de différentes « couches » de migration, le tout formant un mélange et une diversité épatante. La ville est d’ailleurs souvent prise comme exemple de mixité culturelle positive – mais aussi parfois contesté par les plus conservateurs. Il faut savoir qu’il réside pas moins de 200 nationalités à Melbourne et plus de 233 langues y sont parlées ! 28% de la population de la région de Victoria est né en dehors de l’Australie. Encore? Parmi ces personnes nées à l’étranger, la majorité sont anglais mais aussi néo-zélandais, chinois, indiens, philippins, vietnamien, italiens, grecs…

Plus je me balade, plus j’en prends conscience (et apprécie cette diversité). Non loin de mon appartement, il y a le charmant quartier de Carlton et où la rue Lygon est le siège de des restaurant italiens !

Le premier dimanche, je suis parti à la plage qui se situe à 35 minutes en vélo de mon Airbnb avec deux potes fraîchement rencontré via le bike polo. Le bike polo… J’en reparlerai prochainement mais comme je l’ai déjà mentionné par le passé, c’est une communauté unique en son genre et véritable atout pour une intégration réussi.

Et il a fallu reprendre le travail

Après un mois et demi de vacances à profiter de la famille et des copains en France et en Europe, il a bien fallu s’y remettre ! Nouvelle vie, nouveau job : me voila toujours en poste chez Amer Sports (en passe d’ailleurs de se faire racheter par un consortium international et notamment chinois avec Anta Sport). Cependant, je suis désormais sur une fonction eCommerce multi-marques incluant Arcteryx, Suunto, Salomon et Wilson et spécifique au marché australien et néo-zélandais.

Les bureaux (filiale australienne d’Amer Sports) se situent à une trentaine de kilomètres du centre ville et après avoir loué une voiture pour la première semaine, je suis désormais de retour avec ma formule vélo-train ! Pas de changement donc par rapport aux U.S. Cependant, nous allons probablement considérer cette distance et trouver un logement dans la direction de mes bureaux tout en restant intra-Melbourne.

Mon boss anglais est très sympa, une quarantaine d’années et est venu s’installer ici il y a environ 8 ans avec sa femme qui prenait un poste chez l’Oréal à Melbourne. Mon boulot s’annonce plutôt interessant (heureusement non?!) avec plein de projets à démarrer et à mener à bien dans le but d’accélérer la transition eCommerce qui ici, est un peu la traine comparé à des pays comme les U.S., l’Angleterre ou même la France. Bref je crois que je avoir beaucoup de boulot mais ça me plait.

J’ai déjà eu la chance de partir deux jours à Sydney avec mon boss et le boss de la filiale pour des rendez-vous très interessants et aussi découvrir (en vitesse) la plus grande ville d’Australie, avec en prime un petit bain after-work à Coogee Beach

Bike Polo en Tasmanie

Le deuxième weekend, un super événement m’attendait du côté de Hobart la capitale de la Tasmanie, la Corse de l’Australie ! Un véritable weekend d’intégration avec le bike polo australien puisque des joueurs de Melbourne, Sydney, Brisbane, Canberra et donc de Hobart s’étaient donnés rendez-vous pour un tournoi amical.

J’ai trouvé deux joueurs (de Sydney ; merci Facebook) et avons perdu en finale et donc fini 2ème sur 14 équipes. Mais ce fut avant tout un super moment pour rencontrer la communauté que je reverrais probablement très bientôt.

Open d’Australie !

L’Open d’Australie se déroule chaque mois de janvier à… Melbourne ! Wilson faisant parti d’Amer Sports, le tennis occupe une place importante dans notre groupe. Wilson a été sponsor officiel pour les balles de l’AO ces dernières années jusque cette année où Dunlop a empoché le contrat.

Apparement, nos employés avaient le années précédentes des accès quasi illimités alors que cette année, nous avons été invité un soir mais ce qui pour moi était déjà plus que génial. J’ai même pu assister à la fin du match de Nadal sur le court central, très impressionnant. L’atmosphère est au top et les infrastructures magnifiques.

Kite Surfing

Cet proximité avec la plage va évidement nous donner l’occasion de nous initier à de nouvelles activités. Et le kite-surf était dans notre viseur puisque c’est une pratique qui s’y prête très bien ici avec des conditions plutôt idéale. Pour le surf, il faudra rouler une 1h15 minimum pour trouver des vagues avec notamment la fameuse Bells Beach !

Je suis allé prendre un cours de kite-surf le weekend dernier et en profite pour remercier ma famille qui a participé à ce super cadeau ! Cela a confirmé de super sensations et ma volonté de continuer… avec Sarah 🙂

Sarah !

Sarah sera la dans 20h (elle est actuellement dans l’avion) et il me tarde. Je suis sur que Melbourne va beaucoup lui plaire et malgré le fait que notre situation n’est pas encore optimale, nous patienterons et nous nous adapterons vite à cette nouvelle vie qui à mes yeux, semble nous correspondre. Et puis après, nous vous attendons !