Nous aurons finalement attendu la fin de notre séjour en Australie pour visiter ce fameux parc national du Victoria situé à 2h30 de Melbourne. Toujours un peu hésitants car souvent rattrapés par le désir de visiter les côtes plutôt que l’intérieur du pays, nous avons été conquis par ces montagnes, paradis de l’escalade mais surtout terres sacrées des Aborigènes devenues aujourd’hui l’un des lieus les plus visités de la région.

Nous avons rejoint le parc en partant de la Surf Coast où nous séjournions chez nos amis Carl & Lucie. 3h de route pour atteindre la terrifiante bourgade de Stawell où notre charmant motel nous attendait pour y passer 3 nuits. Mais rien à faire ici, une simple et peu couteuse option pour aller explorer les Grampians situés à 20 minutes. Généralement on séjourne dans le parc à Halls Gap mais tout était complet ! « Last minute plan » oblige…

Nous avons passés 2 jours dans les Grampians où il est surement possible d’y rester une semaine (voir plus) pour y découvrir son intégrité. Il est possible d’y venir faire de l’escalade ou de partir en backpack pour plusieurs jours.

De notre côté, nous avons opté pour 2 petites randonnées (Mac Kenzie Falls/Fish Falls ainsi que The Pinnacle). Une première pour Zoe avec le sac de portage et il semblerait qu’elle apprécie, une plutôt bonne nouvelle !

Point négatif : le centre culturel dédié à la culture aborigène était fermé pour manque de ressources ! Difficile d’y croire quand on pense que ces terres sacrées furent tout d’abord occupées par les Jardwadjali avant l’arrivée des anglais qui entraina leur déclin. Nouvelle maladie en provenance d’Europe et massacres décimèrent les aborigènes de la région.

D’ailleurs, le nom d’origine de ce massif est Gariwerd et non Grampians...

Enfin et en bonus, nous sommes rentres à Ocean Grove en passant par la Great Ocean Road que nous avions visites l’année passées. Toujours aussi sublime…