Un air de vacances

Nous revenons aux nouvelles après ces dernières semaines chargées entre David en France et Sarah sur ses projets…

Nous avons tout d’abord profité d’une temperature moyenne de 35 degrés depuis un mois ! Mais nous nous n’en plaignons pas, cela donne plutôt un air de “vacances” permanentes à notre quotidien. Les semaines sont rythmées par les barbecues et les apéros mojitos/rosé “on the deck” – notre terrasse. Puis nous nous évadons les week-ends, par monts et par vaux pour profiter de la fraicheur des montagnes ou des lacs avoisinants.

Petite parenthèse concernant nos chères vacances d’été attendues toute l’année. Aux Etats-Unis le terme “vacances d’été” n’existe pas vraiment ou très peu. L’Américain n’a généralement que deux semaines de congés annuels. Donc autant vous dire qu’ici personne se demande:  “Et alors toi tu pars où en vacances?”. Les entreprises ne tournent pas au ralenti l’été et les enfants ont bien 2 mois de vacances mais sont en général envoyés dans des “summer camp” tout l’été. De ce faite l’américain ne travaille pas 10 heures par jours mais plutot 7 et n’hésite pas à faire 4 ou 5h de voiture pour partir en en week-end!

Les campeurs aguerris 

Ce dernier week-end a été marqué le fameux “4th of July“: 3 jours célébrant l’Indépendance des Etats-Unis – Independence Day. Depuis plusieurs semaines tous les supermarchés proposent feux d’artifices, drapeaux et chapeaux à l’effigie de la banière etoilée et tout plein d’autres accessoires bleu et rouge. Le patriotisme americain est à son comble en ce jour.

                                              11667097_10152877653491583_1042931309_n                      11713455_10152877653656583_118159335_n

Nous profitons alors de cette fête nationale, mais surtout de ces 3 jours  – vendredi etant ferié – pour partir en week-end dans les Uintas – montagnes situées à 1h30 de Salt Lake City et connues pour ses nombreux lacs.

Nous commençons désormais à être plutôt bien équipés et notre camping français se transforme peu à peu en “American Style”. Un léger détour s’impose pour faire l’acquisition des derniers précieux objets qui manquent à l’appel. Nous nous arrêtons alors pour acheter une cane à pêche (indispensable dans l’attirail du parfait campeur américain),  quelques feux d’artifices (nous aussi on veut célébrer ça) et bien sur un gonfleur électrique pour gonfler nos nouvelles bouées…

C’est après un court trajet que nous nous retrouvons rapidement à plus de 2500 m d’altitude. Lacs de montagnes, sapins, rivière, canoës et panneaux “attention aux ours” font partis désormais du décors.

Une fois l’emplacement pour notre tente trouvé, nous filons découvrir Mirror Lake. Il est alors difficile de s’imaginer que nous sommes à 3 000 m d’altitude. Pêche pas vraiment fructueuse, bouées testées, pique-nique, sieste pour récupérer du décalage horaire français encore dans les pattes de David. Nous profitons alors pleinement de cet après-midi ensoleillé à Mirror Lake.

DSC_0688DSC_0696DSC_0717

Puis nous partons faire une petite ballade du soir pour aller boire une bière dans un autre lac, non loin de notre campement, et verifier que les poissons ne mordent toujours pas à l’hameçon…

DSC_0728DSC_0732DSC_0733

Soirée au coin du feu avec le retour de la doudoune – on redécouvre le bonheur d’avoir frais.

DSC_0722 DSC_0750

Let’s celebrate the 4th of July

On plie bagage le lendemain pour aller rejoindre nos copains Français vers Flamin Gorges – Canyons ressemblant au Lac Powell.

Après quelques kilomètres, nous nous retrouvons coincés par la parade du 4 Juillet d’un village du Wyoming. Défilé de chars aux couleurs de l’Amérique, drapeaux géant, lancé de bonbons, déguisement et autres festivités étaient au rendez-vous pour célébrer le 4 Juillet. Un peu en mode “redneck” mais on appreciera l’Amérique profonde…

DSC_076311713630_10152877665246583_368451287_n DSC_0774

Après quelques photos, nous retrouvons les énormes engins à moteur du Lac Powell, des 4X4 tous aussi plus grands les uns que les autres. Nous comprenons vite qu’ici sans bateau, t’es pas “in”. Bref il n’a pas fallu longtemps pour se convaincre de réserver un bateau pour le lendemain matin !

Mais ne nous plaignons pas de notre après-midi “bouées et twists aériens” au milieu d’un paysage de films.

DSC_0801DSC_0798DSC_0818DSC_0788 DSC_0814DSC_0794

4 Juillet oblige, nous trouvons à quelques kilomètres de notre campement un village qui lançait un feu d’artifice. A notre grande surprise pas de place de village, ni de rendez-vous particuliers… toutes les voitures étaient juste garées à la queue leu-leu et les gens assis sur leur capots ou plus confortablement dans leurs chaises pliantes où chacun visionnait le feu.

A la James Bond

Dimanche, ce ne sont pas les quelques gouttes de pluie qui allaient nous faire peur. On enfile nos maillots et nous partons récupérer notre bolide du dimanche. Un vieux bateau à moteur style cigarette – on se croirait dans un vieux James Bond. Après une brève explication, nous montons à bord de notre 115ch, sans avoir montré l’ombre d’un permis. Vive les US !

Le paysage défile à toute vitesse, on est en plein milieu des gorges. On se croirait tout petit. Nous nous exerçons au ski nautique et au wake-board dans un décors de cinéma.

DSC_0846 DSC_0858 DSC_0872

Après encore un beau week-end nous rebroussons chemin retour à Salt Lake City. Malgré les quelques embouteillages que ce week-end du 4 Juillet a provoqué, nous arrivons à temps pour faire péter nos feux d’artifices que l’on avait acheté mais que nous n’avions pas pu utiliser au milieu du parc national.

Pour couronner le tout, même si le  4 juillet était passé, les américaines venaient de gagner la Coupe du Monde de Football féminin ! Nous n’étions alors pas les seuls artificiers du dimanche soir…