De San Francisco à Los Angeles le temps d’un week-end

Après un bref rendez-vous avec notre chère République au Consulat de San Francisco, nous voilà embarqués sur la Pacific Highway Coast.  C’est à peine sortis de la ville que des falaises interminables se dressent déjà devant nous.

Premier arrêt à Monterrey pour une rapide pause déjeuner,  le temps d’engloutir un ‘fish tacos’ sur un banc publique face à la mer. Le panorama, les mouettes qui tentent de s’attaquer à nos tacos, les rayons de soleil qui nous réchauffent le dos nous font sentir que nous sommes bien en Californie.

Nous empruntons ensuite la «17 mile Drive» – route reconnue pour sa beauté serpentant la côte de Monterrey à Carmel By the Sea et traversant le célèbre golf et très exclusif de Pebble Beach. Entre côte rocheuse, 50 nuances de bleus, maisons de rêve, golf se jetant dans l’eau et forets de cyprès taillées par la force du vent et une magnifique éclaircie, nous profitons de ce panorama unique.

C’est alors parti pour 100km de routes à flan de falaises, aussi sauvages que vertigineuses.

Un arrêt tant recommandé au Lobos Point State Park pour une balade à pieds sur les falaises surplombant l’océan. Nous apercevons les jets de baleines au loin. Un vrai spectacle !

Puis l’arrêt au Brixby Bridge est incontournable, ce pont spectaculaire est le plus photographié de Californie en raison du paysage sublime qui l’entoure.  C’est accompagnés de bières que nous contemplons ce paysage et le coucher de soleil sur le Pacifique.

Big Sur – la nuit est tombée, nous continuons notre chemin à la recherche d’un endroit pour dormir. C’est le camping de Big Sur State Park qui nous accueillera pour la nuit. Un diner chaleureux au coin de la cheminée à Big Sur Inn le temps de de se réchauffer avant de retrouver nos duvets pour une nuit qui s’annonce humide dans la forêt.

Réveil matinal plutôt frisquet pour aller explorer Pfeifer Beach. Ce petit coin de paradis solitaire où les vagues viennent s’écraser au travers des trous dans les falaises rocheuses. Le soleil prend le temps de se lever pour nous réchauffer.

Nous prolongeons notre chemin sur la sinueuse route numéro 1 où nous nous arrêtons à flanc des falaises afin d’admirer ces panoramas spectaculaires.

Nous finissons cette partie par le lieu sûrement le plus incroyable de la région Big Sur: la Mc Way Fall,  une cascade d’eau d’une vingtaine de mètres qui vient se jeter dans les eaux turquoises de l’océan après avoir glissés le long d’une plage de sable fin.

Encore quelques arrêts avant de piquer dans les terres pour entamer un long détour en raison de la route fermée dû à un glissement de terrain. Nous empruntons alors la « Nacimiento Ferguson Road » toute aussi sinueuse que vertigineuse.

Nous voilà de retour à la civilisation, un bref passage à San Luis Obispo et un pique-nique tardif sur la plage à Pismo Beach avant de repartir pour Ventura.

Nous arrivons au petit matin à Los Angeles. C’est sous 30 degrés en plein mois de Janvier que David passe le week-end sur son vélo pour un tournoi amical de Bike Polo. Et de mon côté, sac sur le dos, j’arpente les recoins de la belle Cité des Anges.