Depuis ce début d’année, je suivais avec un léger soupçon d’envie les aventures de ma cousine Alice et indépendamment, celle de Célestine et Jonathan, tous embarqués dans un voyage autour du monde ! Il ne m’aura pas fallu longtemps pour me décider à les rejoindre pour quelques semaines et cela après le fameux épisode eBay… Après consultations des agendas respectifs, c’est le Cambodge qui allait devenir notre point de rendez-vous pour une vingtaine de jours. En prime, Odile (la grande sœur d’Alice) serait aussi de la partie. Ces vacances « forcées » se présentaient à moi comme un signe du destin ; je ne pouvais plus reculer devant cette opportunité alléchante.

Welcome Asia

Après 14 mois passés dans notre Amérique bien proprette, voilà que je débarquais dans le « bordel » cambodgien de Phnom-Penh. Le véritable bouillonnement asiatique allait vite prendre tous son sens: tuktuk déjantés, échoppes cabossées marchandant pâtes de poulet, pneus de scooter ou autres soutiens-gorge ainsi qu’une multitude de contrastes que je vais essayer de vous décrire dans cet article. Les 13h de décalage horaire, les 30 heures de trajet et les 40° à l’ombre ajoutaient à tout ce décor une légère euphorie. Plus de doute, j’étais bien arrivée à destination.

IMG_0529IMG_0023

Retrouvailles à Angkor

Je retrouvais alors Alice et Odile à Siem-Reap sur les traces des légendaires temples d’Angkor !IMG_0082IMG_0033A bord de notre tuktuk piloté à tout berzingue par notre ami Thon, qui bien-sur perdit une roue au bout de 15 minutes, nous avons parcouru des kilomètres pour découvrir ces magnifiques vestiges.IMG_0016Vishnou, Shiva, Ghana, Hndouisme, Boudhisme et tous ces autres termes n’avaient plus de secret pour nous.
IMG_013912165585_184069461972879_1996578980_o

Émerveillées et ébahies par ce que l’Homme a pu laisser, et par mère Nature qui a su largement s’imposer dans ces paysages, nous avons suivi les traces des ancêtres Khmers.IMG_0143IMG_0073

Nous avons aussi largement profité des fins de journée à barboter dans la piscine de l’auberge pour se rafraichir des 40 degrès à l’ombre, mais aussi des massages de pieds à 2$/heure et des délicieux mets cambodgiens.IMG_008012476620_187956024917556_1199288905_o

Village flottant de Tonlé Sap

Nous sommes allés passer une après midi au bord du lac de Tonlé Sap pour découvrir les villages flottants et les maisons sur pilotis.1468915_185397471840078_618585849_oIMG_0178

En pleine période sèche, nous avons alors pu contempler ces maisons perchées à 7 mètres de haut qui en période de saison des pluies prennent tout leur sens. Le bateau devient le seul moyen de locomotion pour se rendre à l’école ou chez l’épicier.IMG_0154IMG_0174Entre pauvreté et joie de vivre, nous sommes tombées sous le charme de tous ces enfants aux immenses sourires édentés jouant avec des bouts de claquettes usées, ou pédalant à deux voire à trois sur leurs vélos géants.IMG_0170
IMG_0172IMG_0160IMG_0175IMG_0171

Song Samart School 

Celestine et Jonathan nous ont rejoints en provenance du Laos pour poursuivre notre voyage à 5 ! Direction la Song Smart School! Pas une ONG ni autre organisme officiel juste une petite école d’anglais, gratuite et perdue au fond de la campagne cambodgienne. C’est Marie (ma soeur) qui l’avait découverte lors de son voyage au Cambodge il y a deux ans. Nous nous demandons encore comment elle a pu tomber dessus au vu de la piste de terre interminable que nous avons du emprunter pour arriver à ce village perdu !IMG_0203P1230112P1230339IMG_0324

Mais la Samart School, bien que totalement perdue, accueille des volontaires de tout horizon voulant mettre la main à la pâte et ainsi aider aux cours d’anglais, à la réparation de balançoire, à la plantation d’arbres de papaya, à la construction de nouveaux murs…

P1230334IMG_0226 IMG_0244 IMG_0251 IMG_0420            IMG_0416 IMG_0409P1230232IMG_0285

Une experience aussi forte et qu’enrichissante qui nous rappelle quelques fondamentaux de la vie. Nous avons passés trois jours au rythme des journées cambodgiennes à observer les « mimisikus » courant et jouant partout, à participer aux classes d’anglais, à creuser et planter 17 cocotiers sous 40 degrés, à faire à manger avec les petites dames cambodgiennes ne parlant pas un mot d’anglais, à goûter aux miles saveurs cambodgiennes, à jouer avec les enfants, à break-danser pour la fête de la « noodle » avec les gens du village, à se laver avec une gamelle à l’eau du puit, à dormir sous la moustiquaire aussi géante que dégoutante, à passer l’après midi sur la « place du village » à manger des pastèques et des glaces de la « supérette », à s’endormir et se réveiller au son de la techno (sur ce point nous n’avons toujours pas compris leur obsession pour la stéréo). Quelques jours qui resteront mémorables!

IMG_0500IMG_0267 IMG_0264 IMG_0430 IMG_0433 IMG_0328IMG_0339

IMG_0353 IMG_0357 IMG_0358 IMG_0360P1230348Iles cambodgiennes

Nous avons continué notre route en laissant Jonathan et Celestine en chemin, pour se rendre dans le sud du Cambodge ! Après tout ces efforts, il fallait bien aller se la couler douce dans les îles cambodgiennes. Nous avions mis le cap sur Koh Rong, sa réputation d’île festive nous a permis quand même de goûter aux joies du bungalow en bois sur la plage et ne nous empêcha pas de profiter des immenses plages.

12516801_190778674635291_274330623_o IMG_0552 IMG_059812596753_10153321946741583_44334252_o
12721962_10153329334171583_259750393_n 12325707_10153326684376583_1120541150_oIMG_0558 IMG_0577

Il n’y a pas à dire, c’est quand même le bonheur que de se réveiller avec cette vue et d’enfiler son maillot pour plonger dans les eaux à 29 degrés dès 8h du matin. Après 4 jours sur Koh Rong, nous avons mis le cap sur sa petite soeur beaucoup plus calme et sauvage – Koh Rong Samloem – le mot P-A-R-A-D-I-S prenait alors son sens.

IMG_0647IMG_0611 IMG_0648 IMG_0631 12874300_194921600887665_330838830_o

Plage de sable blanc, eau turquoise, hamac pour admirer ce décor, baignade 10 fois par jours, ballade dans la jungle, couché de soleil, jus de fruits frais, mojitos,  plats délicieux, excursion en bateau, snorkelling, pêche (non fructueuse), attaque de moustiques, attaque de rat pervers/mangeurs de culottes, fou rire et blagues… Voilà le resumé de cette semaine sur ces deux îles.12722389_10153326685636583_1146495069_o

Phnom Penh la déjantée

Il était temps de se quitter avec les cousines pour finir par quelques jours à Phnom Penh où je retrouvais Celestine et Jonathan, ainsi que ses parents, pour une journée historique dans le passé tumultueux et poignant des Khmers Rouge.

Nous avons terminé notre séjour à arpenter les rues de cette capitale grouillante et déjantée. Entre marchés locaux à observer d’un coté les têtes de cochons ensanglantées, les poissons séchés, les pates de poulets grillés et de l’autre les échoppes de salon de beauté-coiffure nous avons testé le masque de beauté apparemment grand classique chez la cambodgienne. Et nous avons flâné au bord du Mekong, dans les quartiers chics des ambassades et ONG, en passant par le quartier « underground » anciennement junky re dynamisé par l’arrivée du street art et du café « Chez Simone.

IMG_0728 IMG_0721 IMG_0684IMG_0520
IMG_0709
P1240810
IMG_0754
IMG_0533
IMG_0674 IMG_0745 IMG_0763
IMG_0708 P1240834
IMG_0774
IMG_0781 IMG_0766 IMG_0775 IMG_0776